MESSAGE DES DIRIGEANTS LOCAUX DE LA PRÊTRISE

    La fête de Pâques

    Jesus and Mary at the Empty Tomb

    « La Pâques est le rappel annuel que grâce à l’expiation et à la résurrection du Seigneur, nous pouvons être rachetés de la servitude spirituelle. C’est une vérité absolue. »

    La signification spirituelle de la  fête de Pâques a pour Centre de la cible, la mort, l’expiation et la résurrection de notre Seigneur Jésus- Christ. Jadis, elle avait pour but de commémorer le passage du Peuple d’Israël de l’esclavage à la liberté. A cette époque, la fête de Pâque était solennisée avec cérémonie dont les faits se sont matérialisés avec la mort et la résurrection de notre Seigneur Jésus-Christ. 

    Le prophète Amulek a prophétise que : « le sens tout entier de la loi de Moïse était de diriger le peuple d’Israël vers l’ultime grand et dernier sacrifice de Jésus- Christ à Gethsémani et au Golgotha » (voir Alma 34:12-15).

    En effet, pour permettre au Peuple d’Israël de sortir de l’Egypte, le Seigneur décréta la mort de tous les premiers- nés des hommes jusqu’à ceux des animaux (voir Exode 11:5). Il leur recommanda de mettre le sang d’un Agneau mâle, âgé d’un an et sans défaut sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où l’on devait le manger (voir Exode 12:5- 7). 

    Lorsque nous méditons sur la célébration de la fête de Pâques, le pouvoir du Saint-Esprit peut nous aider à comprendre le pourquoi de la mort et de la résurrection de Jésus- Christ. Aussi, nous pouvons réaliser l’impact de la résurrection des morts de Jésus- Christ sur tous les habitants de la terre.

    La première fois que Jésus- Christ avait solennisé l’ancienne fête de Pâque, il manifesta son pouvoir divin par la multiplication des pains et des poissons (voir Marc 6:30- 43). C’est surtout lors de sa deuxième et dernière fête de Pâque que, le Seigneur a dû donner un sens plus complet à cette fête en instituant l’ordonnance de la Sainte- Cène (voir Luc 22:19- 20).

    Quelques heures après qu’il ait institutionnalisé l’ordonnance de la Sainte- cène, Jésus fut arrêté arbitrairement, crucifié et son corps déposé dans un sépulcre neuf (voir Matthieu 27:58- 60).

    Plusieurs personnes ont témoigné de la résurrection de Jésus- Christ. Les écritures nous renseignent qu’après son ensevelissement à l’aube du premier jour de la semaine, Marie de Magdala et l’autre Marie allèrent voir le Sépulcre. Elles ont trouvé la pierre de la tombe roulée sur le côté tandis que le corps de Jésus n’y était plus. Un ange de Dieu leur annonça que, Jésus était ressuscité comme il l’avait dit. Il leur recommanda d’aller promptement en informer ses disciples (voir Matthieu 28:1- 10 ; Marc 16:1- 12 ; Jean 20:11- 18). Aussi, devant une grande multitude du Peuple d’Abondance, le Seigneur Jésus- Christ leur apparut et demanda à chacun d’eux de mettre la main dans son côté afin de toucher la marque des clous dans ses mains et dans ses pieds afin qu’ils sachent, qu’il est Dieu et qu’il avait été mis à mort pour les pêchés Plusieurs personnes ont témoigné de la résurrection de Jésus- Christ. Les écritures nous renseignent qu’après son ensevelissement à l’aube du premier jour de la semaine, Marie de Magdala et l’autre Marie allèrent voir le Sépulcre. Elles ont trouvé la pierre de la tombe roulée sur le côté tandis que le corps de Jésus n’y était plus. Un ange de Dieu leur annonça que, Jésus était ressuscité comme il l’avait dit. Il leur recommanda d’aller promptement en informer ses disciples (voir Matthieu 28:1- 10 ; Marc 16:1- 12 ; Jean 20:11- 18). Aussi, devant une grande multitude du Peuple d’Abondance, le Seigneur Jésus- Christ leur apparut et demanda à chacun d’eux de mettre la main dans son côté afin de toucher la marque des clous dans ses mains et dans ses pieds afin qu’ils sachent, qu’il est Dieu et qu’il avait été mis à mort pour les pêchés du monde (voir 3 Néphi 11:1, 14-17 ; Alma 11:40- 45).

    Aujourd’hui, la Pâques est le rappel annuel que grâce à l’expiation et à la résurrection du Seigneur, nous pouvons être rachetés de la servitude spirituelle (voir 2 Néphi 9:6- 9 ; 2 Néphi 8 ; Mosiah 13:35 ; 15:20 ; Alma 33:22 ; 40:3). C’est une vérité absolue. 

    Au sujet et de la magnificence du sacrifice expiratoire, qui a rendu possible la résurrection, le prophète Gordon B. Hinkley (1910- 2008) a rendu le témoignage suivant : 

    « Il a manifesté admirablement son amour en mourant et en donnant sa vie en sacrifice pour le genre humain. Cette expiation qui lui a coûté une souffrance ineffable, est devenue le plus grand événement de l’histoire, un acte de grâce pour lequel les hommes n’ont rien donné, mais qui a apporté l’assurance de la résurrection à tous ceux qui étaient venus ou qui devaient venir ici- bas » (« L’aboutissement des siècles », Conférence générale, octobre 1999). 

    A travers l’expérience spirituelle du prophète Gordon B. Hinckley, nous pouvons nous rendre compte que :

    • La fête de Pâques est un symbole de la résurrection des morts de Jésus- Christ. La résurrection de Jésus- Christ devient par conséquent une déclaration irréfragable de l’immortalité de l’âme. 

    • Par son acte empreint de charité, notre Seigneur Jésus- Christ a ouvert la voie de la vie éternelle à tous ceux qui obéissent à ses commandements. Le premier- né de Dieu s’est déjà offert en sacrifice expiatoire pour cause de l’Humanité toute entière. C’est une verite qui ne peut admettre la preuve contraire. 

    • Grâce à la résurrection de Jésus- Christ, nous avons donc l’espoir que, nous retournerons tous en présence de Dieu pour être jugés.

    • Par la résurrection de Jésus- Christ, aucune injustice dans la condition mortelle ne sera permanente car la justice juste nous est déjà rendue (voir Alma 34:15- 16).

    Faisans allusions au sacrifice expiatoire de Jésus- Christ, Président Russell M. Nelson a déclaré que : « c’est le Sauveur qui nous délivre de la mort physique et de la mort spirituelle,… Jésus est la source de notre secours, guérison, pardon ou pouvoir. » (« Attirer le pouvoir de Jésus- Christ dans notre vie », Le Liahona, Mai 2017, p. 40). La déclaration du Président Russell M. Nelson dénote l’importance de la mission du sauveur telle que soulignée par le Prophète Joseph Smith qui a déclaré avec insistance que : « les principes fondamentaux de notre religion sont les témoignages des Apôtres et des Prophètes concernant Jésus- Christ, qu’il est mort, a été enseveli, et est ressuscité le troisième jour et est monté au ciel ; et toutes les autres choses qui ont trait à notre religion n’en sont que des annexes (Enseignements des présidents de l’Église: Joseph Smith [2007], p. 54). 

    Lorsque nous méditons sur tous ce qui a trait à la mission du sauveur et à son sacrifice expiatoire, nous nous rendons compte que, grâce à l’expiation et la résurrection du Seigneur nous pouvons être rachetés de la servitude spirituelle et être préparés à suivre la voie de la vie éternelle en famille.