MESSAGE DES DIRIGEANTS LOCAUX DE LA PRÊTRISE

    Le véritable esprit de Noël

    Nativity Scene

    « En tant que famille, nous avons ressenti la nécessité de nous concentrer beaucoup plus sur le Sauveur et avons instauré une tradition de soirée familiale spéciale le jour de Noël – invitant la famille élargie à venir chez nous. »

    Noël fut un moment très excitant pour mes frères et moi! Nos parents nous emmenaient voir les lumières décoratives au Cap, lesquelles étaient toujours très impressionnantes. il y avait toujours une fête de la Primaire célébrant Noël et la naissance du Sauveur - et nos écoles fermaient pendant la «période de festivités», OUAIS!

    Pendant des semaines, nous rédigions une lettre au père Noël. Nous écrivions et réécrivions la lettre chaque fois que nous voyions quelque chose dans les magasins que nous désirions. Nous disions chacun que nous étions de bons garçons et que nous avions vraiment besoin d’article que nous avions noté pour qu’il puisse nous l’apporter. Nous donnions la lettre à papa pour qu’il puisse l’envoyer, adressée à «père Noël, au pôle Nord». Mon père travaillait au bureau de la poste, alors nous pensions que s'il l’envoyait, elle arriverait là-bas beaucoup plus tôt.

    La veille de Noël, nous étions forcés à aller nous coucher tôt, car «père Noël ne nous rendra pas visite avec des cadeaux», a dit maman, si nous étions encore éveillés. Mais d'abord, nous devions mettre quelque chose à boire et à manger pour lui. C'était incroyable pour moi de voir qu'il n'y avait pas de cadeaux sous le sapin quand nous sommes allés nous coucher mais quand nous nous sommes réveillés, les cadeaux étaient apparus comme par magie et, bien sûr, maman et papa n'en savaient rien.

    Au fil des ans, j'ai observé une augmentation considérable de la commercialisation de Noël. Dans le monde, c'est devenu un moment de faire la fête et de se faire plaisir. C'est devenu une période d'une augmentation des accidents entraînant la mort et la rupture des familles. Pour certains, Noël est devenu une période de tragédie et non de célébration.

    Malgré la commercialisation de Noël, l'esprit de Noël - qui est l'Esprit du Christ - semble encore être présent parmi de nombreux chrétiens. Ils semblent avoir une appréciation de l'importance de la naissance du Sauveur ainsi qu'une appréciation du but de sa mort, bien que le sens plus profond et les répercussions ne semblent pas être compris. J'ai été surpris de voir comment l'esprit de Noël affecte les gens. Je vois plus de générosité, de gentillesse et d'amour manifestés pendant ce moment que tout autre moment de l'année. Comme avec les autres, mes pensées se tournent vers ma famille en plus grande abondance pendant cette période et mon désir est qu'ils ressentent aussi l'esprit de Noël.

    Je me suis rendu compte que dans ma jeunesse, dans mon esprit, Noël était tout au sujet de moi. Aujourd'hui, il s'agit plus des autres et de la famille. Traditionnellement, nous nous sommes toujours rassemblés en famille chez nous à Noël et avons toujours savouréune grillade, avec salades, crème glacée, boissons fraîches et une baignade. C'étaient des jours fantastiques pour nous. Mes nièces et neveux se souviennent encore de ces jours avec nostalgie.

    En tant que famille, nous avons ressenti la nécessité de nous concentrer beaucoup plus sur le Sauveur et avons instauré une tradition de soirée familiale spéciale le jour de Noël – invitant la famille élargie à venir chez nous. Nous nous rassemblons tôt pour chanter des chants et écouter des discours faits par les membres de la famille designés à l’avance après lecture de l’histoire de Noël. C’était devenu des expériences très spéciales pour nous, car l'Esprit a été présent en grande abondance. Les membres de notre famille qui résident maintenant ailleurs et qui ne sont pas en mesure d'y assister mentionnent toujours comme ils manquent ces moments.

    Étant plus avancéen âge et en tant membre de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, j'ai fini par comprendre plus clairement la grande importance de la naissance de notre Sauveur, Jésus-Christ. Sans sa naissance, il n'y a pas de résurrection. Sans sa résurrection, pas de plan d'exaltation. Sans le plan d'exaltation, nous serions sous l'influence de Satan pour toujours et à jamais et nous ne pourrions pas retourner en présence de notre Père, car nous n'aurions pas de corps ressuscité.

    Quand nous réfléchissons à sa naissance miraculeuse, nous ne pouvons pas nous empêcher de réfléchir à sa résurrection miraculeuse qui a été précédée par tant de souffrance inhumaine pour nos péchés et d’angoisses qui lui ont fait saigner à chaque pore, lui, Dieu. En réfléchissant à la mission qu'il a accomplie, à la façon dont il a enseigné et comment il a dû souffrir pendant sa mission pour enseigner sa doctrine - laquelle doctrine est de venir à lui par la foi en lui, le repentir, le baptême par immersion, la réception du Saint-Esprit et la persévérance jusqu'à la fin - nous connaissons son grand amour pour nous.

    Dans Moïse 1:39, on apprend que son œuvre et sa gloire, c’est réaliser l'immortalité et la vie éternelle de l'homme. De plus, on apprend qu'une partie de notre responsabilité en tant que membres de son Église consiste à aider le Sauveur à réaliser cela. Nous pouvons le faire en faisant connaître l'Évangile à ceux avec qui nous entrons en contact et en vivant de la même manière dont il a vécu. Cela veut dire que nous dirions ce qu'il dirait, nous ferions ce qu'il ferait, nous irions où il irait et nous servirions nos semblables comme il le ferait. Nous fortifierions les mains languissantes, nous affermirions les genoux qui chancellent, nous pleurerions avec ceux qui pleurent et réconforterions ceux qui ont besoin de réconfort. En d'autres termes, nous devons vivre les principes de service pastoral tels qu'annoncés par notre prophète, Russell M. Nelson, lors de la conférence générale d'avril 2018. Notre vraie joie se manifestera lorsque nous mettons le Sauveur au centre de cette période de fête et au centre de notre célébration. En faisant cela, il répandra ses tendres miséricordes sur nous. Il nous a invités à venir à lui de tant de manières. Il a dit: «viens, et suis-moi» (Luc 18:22), «Recevez mes instructions» (Matthieu 11:29), «Je suis le chemin, la vérité, et la vie» (Jean 14: 6), «Je vous ai donné l’exemple» (3 Néphi 18:16) et «tels que je suis» (3 Néphi 27:27). Mon expérience est que lorsque nous prenons le temps de réfléchir à notre vie et à ce qu’est cette vie tout ayant le Sauveur dedans, nous verrons ce qu'il représente pour nous et notre amour pour lui augmentera. Le Sauveur a dit: «soyez calmes et sachez que je suis Dieu» (D&A 101: 16). 

    Je suis très reconnaissant envers le Seigneur Jésus-Christ. Il a vécu pour nous et il est mort pour nous. Il est maintenant ressuscité et debout à la droite de notre Père. Je sais qu'il est dans tous les détails de notre vie. Il nous a tant donné. Puissions-nous lui donner ce qu'il demande simplement, à savoir un cœur brisé et un esprit contrit.