MESSAGE DES DIRIGEANTS LOCAUX DE LA PRÊTRISE

    Un processus de suppression des entailles

    Worker Polishing Stone

    « Nous verrons des miracles se produire dans notre vie, nous verrons le reflet de l'image du Maître sur notre visage, et nous ressentirons la quiétude qui ne peut venir que du sacrifice expiatoire du Maître polisseur d’âmes. »

    Dans l'industrie de la pierre, le granit et le marbre sont lissés et polis avec des abrasifs. C'est au cours de ce processus astreignant qu'un maître artisan expert en pierre polit méticuleusement la pierre brute à une finition semblable à un miroir. Par son travail méticuleux, il peut transformer une pierre peu attrayante en un objet finement poli et fort désirable.

    Lorsque le maître artisan de la pierre commence le processus de polissage sur une surface de granit, il choisit judicieusement l'outil abrasif approprié à la grosseur exacte. La surface rugueuse initiale est lissée avec des abrasifs grossiers, et la rugosité de l'outil choisi est mesurée à une échelle de grosseur de l’entaille. C’est similaire à l'utilisation de papier de verre lors du lissage du bois – la grosseur de l’entaille soigneusement choisie pour correspondre à la finition désirée.

    En guidant résolument l'outil sur la surface de la pierre dure, il permet au processus d'abrasion de suivre son cours. Les étapes initiales sont essentielles pour atteindre le résultat final souhaité. Pour aboutir à une finition brillante, il s'assure que chaque étape du processus de polissage reçoit le temps et l'effort nécessaires pour ôter les marques d'abrasion et les éraflures, un processus qui ne peut pas être précipité. À la fin de chaque étape, il passe à une entaille plus lisse, en utilisant les particules abrasives plus fines, et par conséquent, la surface de la pierre devient plus lisse. En pratique, l'étape de polissage de la pierre est la partie la plus longue du processus de fabrication et cause souvent de la frustration chez les personnes qui sont impatientes.

    Le maître artisan de la pierre surveille et contrôle soigneusement la température causée par l'abrasion constante en se servant de l'eau pour permettre le refroidissement du processus afin d’éviter d'endommager la pierre. Ce processus abrasif constant donne le résultat souhaité. Au fur et à mesure que le temps passe, l'outil abrasif plus fin fait que la surface de la pierre devient progressivement un peu brillante, jusqu'à ce que la surface de la pierre ait finalement une finition brillante. À l’aide des quelques techniques de polissage, une étape finale de polissage est utilisée où le frottement constant augmente la température pour faire «dorer» l’éclat sur la surface de la pierre. C'est à ce stade que le maître artisan de la pierre peut voir son image comme un reflet sur la surface.

    De nombreux exemples de surfaces en pierre polie peuvent être vus tout autour de nous dans cette ère architecturale moderne. Mon endroit préféré pour voir de telles magnifiques surfaces en pierre polie se trouve dans le temple de Johannesburg où les planchers et les dessus de comptoirs sont revêtus de pierre magnifiquement polie.

    Lorsque nous considérons le processus méticuleux de polissage de la pierre, nous pouvons établir un rapport entre cela et nos propres expériences qui changent notre vie et qui la définissent. Comme le Maître artisan de vies nous polit soigneusement et patiemment à la perfection – si nous avons l'humilité et le courage nécessaires pour aboutir au résultat escompté. Pendant de nombreuses années, j'ai observé des frères et des sœurs fidèles subir le processus de polissage et de raffinement en vue d’ôter les aspérités et supprimer les entailles profondes dans leur vie causées par le fait d’avoir un cœur de pierre et un caractère têtu. Telle a aussi été l'expérience dans ma propre vie.

    L'invitation du Sauveur à tous ceux qui souffrent d’un cœur endurci, d’un esprit orgueilleux et d’un caractère dur est simple et claire, plein d’amour et bonté: «Soyez rendus parfaits en lui» (Moroni 10:32).

    Il nous invite également à nous refuser l'impiété: «Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos» (Matthieu 11: 28-30).

    Lorsque nous nous humilions sans être forcés d'être humbles, nous réclamons les bénédictions d'un Père céleste aimant et bon qui veut nous bénir à travers son Fils, notre Sauveur, Jésus-Christ. (Alma 32: 14-16)

    Le Maître polisseur de vies est là pour nous aider à ôter les entailles profondes ainsi qu’à travailler au lissage des aspérités. Lorsque nous y arrivons, nous verrons des miracles se produire dans notre vie, nous verrons le reflet de l'image du Maître sur notre visage, et nous ressentirons la quiétude qui ne peut venir que du sacrifice expiatoire du Maître polisseur d’âmes.

    Comme Alma, Saul, Pierre et Jonas en ont fait l'expérience, nous aussi nous pouvons jouir des effets lissants de l'expiation du Sauveur, Jésus-Christ, et réclamer les bénédictions de la joie éternelle. Prendre part à la gloire céleste avec un Père céleste qui veut que nous retournions à lui comme des familles éternelles.

    Parfois nous nous trouvons dans la désolation, même à la dérive dans une avalanche de doute, poussés de côté et d’autre sans aucune roche sur laquelle s'accrocher, étrangers à la voix familière qui nous invite: « N’allez-vous pas maintenant revenir à moi, et vous repentir de vos péchés, et être convertis, afin que je vous guérisse? » et «vous aurez la vie éternelle » (3 Néphi 9: 13-14).

    Lorsque nous nous efforçons de vivre en harmonie avec les enseignements du Maître et lui permettons d'ôter de nos cœurs les entailles et de polir notre vie, nous devenons des exemples parfaits de ce que signifie un véritable disciple, et montrons comment la foi au Christ peut changer même le cœur le plus endurci. Des choses merveilleuses se produisent lorsque nous exerçons notre foi en Jésus, et marchons en droiture et disons: « Oui, Seigneur, me voici, montre-moi ce que je dois faire pour vivre de nouveau avec toi. »

    Je témoigne du Christ vivant, le Sauveur du monde, qu'il vit et nous aime, que notre Père céleste nous aime. Je témoigne que la foi est un verbe et ne peut avoir d’effet que dans la vie de celui qui met en pratique la parole. Je prie pour la paix dans vos foyers et dans vos cœurs et pour l'amour et la prospérité tandis que vous marchez avec foi.